Coupables de Mai 68 ?

Publié le par Hervé

En réponse aux attaques en règle dimanche dernier du candidat UMP à l'encontre de l'esprit et des avancées sociales des événements de Mai 68 en France, Daniel Cohn-Bendit dresse ici avec Alain Geismar un vibrant plaidoyer en faveur du mouvement dont il était la figure de proue à l'époque.

En aucun cas, on ne peut considérer ce mouvement, comme l'a encore fait M. Jean-Pierre Rafarin ce matin sur la chaine de télévision France2, ex-premier ministre du gouvernement français, comme un mouvement de Bo-bo, c'est-à-dire «Bourgeois Bohèmes» !

L'élan initial a bien été donné par les étudiants des universités au nom de plus de libertés individuelles et sociales (démocratisation de l'enseignement, répartition des richesses, pluralité des médias, contraception, etc.), mais il a justement très vite été repris par les ouvriers des usines.
Il faut donc arrêter de réécrire l'Histoire comme le fait le candidat de l'UMP à l'élection présidentielle, et profiter de cette dernière ligne droite de la campagne électorale pour remettre les choses à leur place.

Puisse le débat opposant ce soir Ségolène Royale au chef de l'UMP permettre à la candidate d'inverser la tendance des intentions de votes exprimées dans les derniers sondages.

Publié dans Politique

Commenter cet article