Avis du CCNE sur le dépistage des troubles de l'enfant dès l'âge de 3 ans

Publié le par Hervé

Le Comité Consultatif National d'Ethique doit publier aujourd'hui son avis sur la volonté de certains hommes politiques dont Nicolas Sarkozy d'instaurer un dépistage précoce des troubles de l'enfant pouvant mener à l'âge adulte à la désocialisation, la violence et la délinquance.

Le Comité, saisi par l'association "Zéro de Conduite" forte d'une pétition de 200 000 signatures (dont la mienne), rend un avis assez critique sur l'étude menée par l'Inserm et reprise par  Nicolas Sakorzy dans son projet de loi sur la délinquance.

Le Comité souligne l'ambiguïté des troubles ainsi évalués, et
estime que l'étude ne prend pas en compte l'environnement de l'enfant en privilégiant l'inné à l'acquis.

Pour moi également, l'éducation apportée par les parents est prédominante dans le modelage du comportement de tout enfant devenant plus tard individu. Vouloir tracer de façon systématique ces signes dans la petite enfance (certains, notamment Brice Horteufeu, bras droit du candidat UMP,  ont même parlé de chercher des traces sur le plan génétique !) me paraît être une hérésie.

Sur un plan positif, il a résulté de cette mobilisation une rencontre entre médecins et Inserm conduisant cet institut a modifié ses méthodes d'évaluation, et par la suite, a conduit Nicolas Sakorzy a retiré de son projet de loi l'article concernant ce dépistage précoce des troubles de l'enfant.

Comme quoi la mobilisation via le net peut être payante !



Publié dans Politique

Commenter cet article