Van Ruymbeke, tiens bon !

Publié le par Hervé

Le juge qui a démêlé les méandres de l'affaire Dickinson, de la MNEF, de l'affaire Elf aura loupé sa nomination à la Présidence de la Cours de Cassation du fait de l'enquête ouverte à son encontre par l'Inspection Générale des services judiciaires suite à une rencontre de celui qu'il croyait être un corbeau et qu'il a provoquée hors procédure dans l'instruction du dossier de l'affaire Clearstream.

En fait, le juge est persuadé qu'il a été manipulé de bout en bout sur cette affaire, pour l'occuper et le détourner d'une autre beaucoup plus lourde : celle des frégates taïwanaises...
Ben voilà ce qu'il en coûte de s'intéresser de trop près au secret défense et aux finances occultes qui l'entourent parfois.



Publié dans Politique

Commenter cet article