Pauvre MAM

Publié le par Hervé

Que retenir des journées du Conseil National de l'UMP qui se terminaient ce soir ?
Pour ma part, la sérieuse passe d'armes entre Michèle Alliot-Marie et Nicolas Sakorzy.
(AFP/D. FAGET)

S'exprimant en total décalage avec la position du responsable de son parti sur la discrimination positive ou sur la façon dont l'image des jeunes est perçue dans ce pays, elle s'est faite copieusement sifflée par l'auditoire dans la salle puis rabrouée par le responsable en question. Elle a d'ailleurs quitté les lieux avant qu'il n'ait terminé son allocution.

Là aussi, j'ai essayé de poster un commentaire sur le blog de l'UMP (j'y arriverai !), en faisant remarquer que ça me rappelait étrangement les sifflets que Ségolène Royal avait essuyés au Zenith pendant la campagne interne du PS.
D'ailleurs, je ne suis pas le seul à le penser, c'est ce qu'Alain Juppé a répondu ce soir au 20 heures de France 2 à ce sujet !

Serait-ce un heureux présage pour la candidature de MAM à l'investiture à l'UMP pour la campagne présidentielle ?
Là aussi, les modérateurs UMP ont répondu : no comment ! Circulez, y a rien à voir...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent from Bimboland 21/11/2006 09:14

Sarko a bien ficelé son truc; il a tout son parti avec lui. Mais, je ne suis pas sûr qu"il ait tous les sympathisants de droite...

Laurent bis 20/11/2006 20:12

Je suis d'accord avec toi... mais je pense qu'il s'agit également d'une manoeuvre pour provoquer la zizanie dans le clan Sarko et permettre aux chiraquiens de sortir du bourbier.

Laurent from Bimboland 20/11/2006 11:39

elle essaie de surfer sur la vague "Woman power" ; malheureusement  je ne pense pas qu'elle ait autant de charisme    que SR...Pour moi, le seul qui aurait du poids à détroner Sarko, c'est de Villepin!