DSK à Nantes

Publié le par Hervé

Je suis donc aller faire un tour au meeting de Dominique Strauss Kahn à Nantes (précisément, à La Chapelle Sur Erdre, sur invitation d'un de ses soutiens, Gérard Potiron, maire de la commune).

L'arrivée d'un candidat à l'élection présidentielle impressionne toujours par le crépitement des flashs des journalistes qui s'agglutinent autour de lui. D'emblée, les poignées de main sont serrées dans cette tension. Après un court repas pris avec l'équipe militante locale, DSK s'est entretenu avec les journalistes pour une conférence de presse de campagne.

Pendant ce temps, la salle de spectacle se remplit. Et à l'heure dite, la salle est bondée (700 places), trop petite même. Apparemment des militants ou sympathisants ont fait le déplacement de tout le grand ouest (Sarthe, Maine et Loire, Morbihan, et Loire-Atlantique).





DSK a présenté les idées qu'il propose dans les domaines suivants :
- Economie (ex : réduction de la dette)
- Social (ex : gratuité des soins jusqu'à l'âge de 16ans)
- Emploi (ex : système de sécurité professionnelle)

Toutefois, DSK s'est fait interrompre au cours de son introduction par Alain Malardé, Président de la Confédération Maritime. Celui-ci voulait que les élus présents, et notamment DSK, fassent le point sur l'avancement du dossier Ericka. Certaines réponses ont été données au sujet du procès en cours sur la responsabilité ou non de Total. Mais cela n'a pas contenté le bouillant syndicaliste.
C'est dommage, s'il avait choisi le meeting de Ségolène Royal, celle-ci eut été peut-être plus à même de répondre en tant que Présidente de la région Poitou-Charente.

Des images filmées de cette allocution sont disponibles sur le site du comité de soutien ici.

J'ai trouvé très instructive la partie de la soirée réservée aux questions de la salle. Elles ont toutes été pertinentes, et DSK ne s'est jamais trouvé dépourvu.




Rendez-vous pour moi à titre comparatif le 15 novembre à la Cité des Congrès de Nantes pour le meeting de Ségolène Royal. Les places y seront très chères à priori.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article