Fin prévue des RTT pour les cadres

Publié le par Hervé

Aujourd'hui a été voté en première lecture à la majorité de 326 voix "Pour" (UMP et NC) et 222 voix "Contre" (opposition) le projet de loi de rénovation sur la démocratie sociale.

Ce projet de loi comporte, outre la réforme de représentativité modifiée des syndicats, un volet concernant le temps de travail, ajouté par le gouvernement en plus des accords signés entre patronat et syndicats sur la rénovation de la démocratie sociale. Le temps de travail pourra être désormais négocié par entreprise, et non plus par branche professionnelle comme c'est le cas actuellement.

Ce texte prévoit pour les salariés travaillant au temps forfaité à l'année, comme les cadres, un maximum de 235 jours  au lieu de 218 actuellement.
Cela équivaut à une année pleine, en retirant 25 jours de congés annuels, les samedi et dimanche, et le 1er mai.

C'est donc la fin des RTT qui est prévu si le texte passe en l'état le vote au Sénat et le décret d'application. Ce texte a été voté en procédure dite "d'urgence", qui implique une seule lecture par Chambre.

Le Medef en avait rêvé, le Président Sarkozy et le gouvernement Fillon l'ont fait.
Leurs partisans rétorqueront que le paiement des jours travaillés en plus sera majoré de 10%. Contre 25% pour les salariés actuellement aux 35 heures effectives et dont le temps de travail reste comptabilitsé en heures.

C'est ça... "Travaillez plus pour gagner plus" qu'il disait.
Dire que 53% des Français ont gobé la couleuvre...

Cette réforme va à l'encontre des mesures nécessaires pour lutter contre le stress au travail, mesures que le gouvernement se dit prêt à étudier.
Elle va simplement contre le sentiment des cadres qui estiment à 86% que les RTT leur permettent d'équilibrer vie professionnelle et vie familiale (chiffre CFDT-Cadres).

Concrètement, les cadres des grosses entreprises devraient maintenir un certain nombre de jours de repos compensateurs par le rapport de force de leurs représentants syndicaux. Mais les salariés des petites entreprises ont autrement plus de soucis à se faire. Souvent, les instances représentatives ne sont pas présentes dans les petites structures, les négociations se feront alors directement entre direction et salariés. En cas d'absence d'accord, la direction aura tout loisir d'appliquer la loi.

L'opposition a voté contre. Mais sans pour autant réagir comme cela a été le cas par exemple pour la réforme de la carte judiciaire. On se souvient de violentes passes d'armes entre les députés PS et la Garde des Sceaux.
Résultat, les médias télévisés n'ont relevé que la ré-élection de Jean-Marc Ayrault à la tête du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale face à Arnaud Montebourg.

Cette modification à venir du Code du Travail a pourtant autrement plus d'impact sur nos vies professionnelles au quotidien. C'est bien triste de la part de l'opposition qui est actuellement inexistante dans le pays.

Ségolène Royal aurait pu monter au créneau au journal télévisé de France 2, mais elle n'en a eu que pour son intervention à l'encontre du Président à propos de la libération d'Ingrid Betancourt ("elle ne répondait qu'aux journalistes sur place..."), et pour     le cambriolage dont elle a été victime. Les voleurs cherchaient-ils des idées écrites dans son dernier livre ? Ils en auront été pour leurs frais.

A chaque jour suffit sa peine, que nous réserve le gouvernement en place pour les jours à venir ?


Publié dans Politique

Commenter cet article

ervalena 25/07/2008 11:23

Bonjour Hervé, j'écris souvent chez Eriam et jte lis aussi par la même occasion!Voilà ce que je viens de mettre à la suite de ton commentaire:
Hervé, tu as eu raison de parler du problème des cadres et RTT...Mon mari (qui s'appelle Hervé aussi) est disons cadre moyen dans une entreprise connue de logiciels de gestion comptable. Il n'a quasiement pas été augmenté depuis 5 ans. IIl avait comme "avantage" 15 jours de RTT/an. On lui en a sucré 8 l'année dernière sans compensation. Personne n'a moufté... Il travaille plus qu'avant et ne revient jamais avant 20h 30, parce-qu'il a dû s'adapter sa société ayant fusionné avec une autre.... Et le soir, il doit faire son "administration" et préparer ses rendez-vous...Fini les voyages récompenses, les séminaires à l'étranger! Il se sent peu considéré et peu mis en valeur. Beaucoup de ses collègues ont jeté l'éponge et sont partis. Il sait qu'on est en train de préparer un autre mauvais coup contre les cadres, mais il n'a même pas le temps de faire le point sur sa carrière. En plus il fait partie des fameux "seniors" de 55 ans. Compétent mais kleenexable à merci.... Je ne comprends pas cet aveuglement et cet acharnement contre les cadres.C'est même pire pour les moyens que les sup, car les moyens sont supervisés par des cadres sup qui eux peuvent s'organiser comme ils veulent vu qu'ils ne "pointent" pas. Mon mari m'a dit qu'il adhérerait à la CFDT si les choses tournaient mal...Je peux t'assurer qu'il est déjà fatigué, et n'a pas beaucoup de temps libre. Les jours où il ne va pas en clientèle, il a 3h30 de transport AR pour aller au bureau parfois debout avec une grosse valise... En 93 il a été opéré d'une hernie discale à cause de ça: son ordi était beaucoup plus gros à l'époque....

Eriam 10/07/2008 17:24

Au moins Ségolène crée-t-elle diversion ! Tout pour moi, tout contre Sarko !Et s'il ne reste qu'une opposante, je serai celle-là !On ne peut lui enlever d'avoir de la suite dans les idées dont elle aurait à revendre si on l'écoute !