A nouveau en campagne

Publié le par Hervé

Repartir en campagne électorale, pour les élections législatives françaises, après cette victoire écrasante de Nicolas Sarkozy.

Pour qui, pour quoi.
Je développerai ici au fil des jours les arguments du candidat socialiste de ma circonscription, la 6ème de Loire-Atlantique, Pascal Bioret, que j'ai rencontré ce soir à Nort sur Erdre en réunion de section. Une de ses orgininalités, c'est qu'il est un des rares candidats à la députation issu du monde ouvrier. Ca devient rare de nos jours.

Il s'agira d'afficher nos convictions, et non de se limiter à un mouvement de résistance ou d'opposition simple.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Eriam 30/05/2007 14:17

Bonjour Hervé,A ce que je vois, vous êtes très éclectique : politique, société, musique, cinéma. Mais tout se rejoint dans la société, la politique c'est du cinéma, et c'est toujours la même musique ;-) !Je suis désolée que vous sembliez si désabusé par la campagne socialiste. Chez nous, elle est tout simplement "affligeante" !"A vaincre sans péril on triomphe sans gloire" ! J'espère que les vrais socialistes auront un sursaut et ne se laisseront pas prendre au sourire de Ségolène qui est plutôt soporifique ! Je suis UMP, mais cela me désole de voir que nos concurrents sont si peu combatifs, et surtout emploient des armes d'un autre temps !Internet est un outil magnifique pour autant qu'on sache le manier (et non le manipuler, nuance !) avec dextérité !A bientôt et gardez courage !

Hervé 31/05/2007 00:57

Merci pour les compliments à propos du contenu du blog. :)Pour ce qui est de ma motivation, pas d'inquiétude, elle est bien remontée depuis le 6 mai. Mais on devient humble, et peut-être plus exigeant vis-à-vis de soi-même avant d'exposer des arguments.L'Ouest est particulièrement bien fourni en "vrais socialistes" qui sauront motiver le sursaut dont vous parlez.Si vos concurrents sont si peu combatifs, c'est aussi que votre champion fagocyte complètement l'actualité et la campagne, même en étant devenu Président de la République. Il faut reconnaître que c'est un phénomène. Je me suis fait une raison, et je place mon action sur du moyen terme. ;-)Pour ce qui est d'internet, je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. L'élection présidentielle s'est d'abord gagnée au 20 Heures de TF1 (et aussi un peu de France 2). Les slogans de l'UMP étaient formatés pour être percutants et passer dans des reportages de courte durée. Sur une chaîne qui présente "du cerveau disponible" comme le reconnaissait lui-même son ex-PDG, Patrick Le Lay. Et ça a marché !A vous lire très bientôt ici...